Chasse

Chasse au Lièvre

Chasse lièvre d'Amérique

La Chasse au petit gibier

Description, habitat

Le lièvre habite partout où de jeunes conifères sont présents: forêt, zones de repousse et anciens brûlis couverts de framboisiers, taillis de tremble, broussailles, clairières, marais et grands marécages à thuya, bord des cours d’eau.

Le lièvre d'Amérique

Le lièvre est actif toute l’année, principalement au crépuscule ou durant la nuit. Domaine vital : 2 à 16 hectares. Sédentaire, il utilise un réseau de sentiers dans la végétation ou dans la neige entre les aires de repos (buissons, branches basses, arbres tombés, souches, débris de coupe, grosse pierre) et les aires d’alimentation. Solitaire, il tolère la présence d’autres individus.

* Plusieurs signes témoignent de sa présence :

  • ramilles nettement tranchées en biseau;
  • arbrisseaux à l’écorce rongée;
  • petites crottes sphériques sur le sol;
  • pistes caractéristiques dans la neige.

Méfiez-vous de la TULARÉMIE

Les chasseurs et trappeurs amateurs ne sont pas conscients des infections qu’ils peuvent avoir en manipulant certains animaux comme le lièvre, le castor et le rat musqué.

La tularémie (bactérie) est transmissible à l’humain. Après quelques jours suivant l’infection, les symptômes de grelottement, fièvre, vomissement, sueurs apparaissent.

La guérison peut prendre quelques semaines.

Nourriture

Il se nourrit de plantes herbacées (aster, impatiente, fraisier, pissenlit, trèfle, marguerite, prêle, fougère), jeunes tiges d’arbustes fruitiers, feuilles tendres d’arbres (peuplier, bouleau, saule) et champignons. En hiver, il broute bourgeons et ramilles et ronge l’écorce des arbres et arbustes (thuya, saule, tremble, érable, bouleau, épinette, sapin, framboisier, noisetier, aubépine, mélèze, pin).

Le lièvre d'Amérique

Le lièvre n’est pas un sorteux de jour mais, un peu avant l’heure du souper à l’automne, ils sortent en quête de bouffe.

 Revenir au bercail

 Le lièvre à besoin d’un couvert constitué d’arbustes et se dissimule souvent sous la végétation. Par contre, il aime bien faire quelques excursions sur le plat d’où sont penchant pour la proximité des champs à découvert.

Ayant une rapidité phénoménale, il peut revenir au bercail aussi vite que l’éclair!!

 Le lièvre d'Amérique en course

 Approche méthodique

 Pour facilité la progression en forêt, mieux vaut effectuer ses recherches au abords des boisés.

Évitez de vous aventurer dans de grandes forêts matures au sol dénudé, ou à l’intérieur de sous-bois dense.

 Chasser le lièvre au première neige

 Un lièvre au cours d’une seule nuit peut vagabonder suffisamment pour créer plusieurs sentiers et donner l’illusion qu’il y a de nombreux lièvres. Il faut prévoir le coup!

Le lièvre d'Amérique hiver Le lièvre d'Amérique chasse

Dans le cas de pistes isolées, cela est facile à voir mais les sentiers de lièvres sont trompeurs surtout si la neige n’est pas fraîche. Les autoroutes sont souvent fréquentés la nuit. Noter les signes de broutage. Regarder l’extrémité des petites branches qui ont été rongées ainsi que le crottin.

Il est souvent préférable de chasser dans les boisés mixtes. Les boisés de conifères, malgré l’abondance de pistes sont très difficile pour chasser car les branches se trouvent dans notre visage, souvent au dessus des lièvres, il vous voie le premier et s’enfuit.

Arme à utiliser

À découvert, le calibre 410 est idéal à courte distance cependant, si le bois est trop fourni, vos plombs vont possiblement manquer de puissance pour l’atteindre efficacement. Le calibre .16 où .20 seront parfaits. La majorité des chasseurs utilisent l’éternel calibre .12. Il peut être employé à condition de ne pas avoir un étranglement serré.

Les cartouches avec des plombs no5 où 6 suffisent.